Pour cet épisode, nous recevons Elodie Imbeau, responsable de la programmation Jeune public de la Cinémathèque Française.
Dans cet entretien, cette cinéphile pour qui la salle est un véritable refuge évoque son travail de programmatrice, de l'influence de la météo à la notion discutable de "film pour enfants", en passant par la meilleure façon de parler des films que l'on souhaite montrer.
Passeuse passionnée et spectatrice enthousiaste, elle raconte également son attachement à la pellicule mais également la façon dont le cinéma s'invite dans ses rêves ou dans ses cauchemars...

1 - PORTRAIT : 1:42
Une nuque de cinéma : "Histoire de Marie et Julien" (Jacques Rivette, 2003), 1:42
Des portes et fenêtres de cinéma : "La prisonnière du désert" (John Ford, 1956) et "Persona" (Ingmar Bergman, 1966), 4:51
Plantes et fleurs : les "Bouquets" de Rose Lowder; une performance de Laure Saint Rose et Chris Auger; "Le Sacrifice" (A. Tarkovski, 1986); "Mon voisin Totoro" (H. Miyazaki, 1988); le travail de Vincent Deville, 8:47

2 - CIRCONSTANCES ET CONDITIONS DE VISIONNAGE : 17:07
De l'importance de la météo dans la programmation de films : 17:07
Des films aimés, mais revus dans de mauvaises conditions de projection : 20:10
Un film redécouvert à la faveur d'une nouvelle restauration ; "Zéro de conduite" (Jean Vigo, 1933)

3 - MEMOIRE ET SOMMEIL : 25:01
Un film qu'on ne souhaite ni revoir, ni oublier : "Ne vous retournez pas" (N. Roeg, 1973), 25:01
Un film parfois continué en rêve : "Twin Peaks, the return" (David Lynch, 2017), 29'16
Le rêve/cauchemar d'Elodie : 32'35

CARTE BLANCHE : "Le tombeau des lucioles" (I. Takahata, 1988)

4 - CINEMA ET TRANSMISSION : 39:50
Des films programmés mais pas aimés : "Le petit Nicolas" (L. Tirard, 2009)
Le film programmé préféré : "Dersou Ouzala" (A. Kurosawa, 1975), 45:24
De l'intérêt des courts métrages pour les enfants : "Petite escapade" (P-L Granjon, 2001), 47:00
Des films à garder pour soi ?, 50:43

Film-Refuge : La salle de cinéma, 56:44