Pour cet épisode, nous recevons Aline Ahond, cinéaste aux techniques multiples, ayant aussi bien utilisé la peinture animée sur pellicule ("Carnavallée") que la caméra numérique ("Flèches"), mais également créatrice d'images fixes et de livres pour enfants.
Dans cet entretien, cette cinéphile nous parle de la salle de cinéma, et en quoi cela reste, pour elle, un lieu de rendez-vous particulier avec quelques auteurs comptant autant pour ses goûts que dans son travail (de Jane Campion à Kelly Reichardt).
Mais elle ne délaisse pas pour autant les autres écrans, notamment le streaming avec la plateforme VOD Mubi, tout en restant fidèle au 35mm, auquel elle est très attachée.
Enfin - et surtout, Aline évoque son amour pour des Auteurs tels que Kelly Reichardt ou Werner Herzog, qu'elle estime être le "dernier romantique allemand".

1 - PORTRAIT : 3:57
Le souffle, la respiration : Delphine Seyrig dans "Le lys dans la vallée" (M. Cravenne, 1970) - 3:57
Un costume : Le masque de Jean Marais dans "La belle et la bête" (J. Cocteau, 1946)- 5:32
Une archive de cinéma : un masque de "La règle du jeu" (J. Renoir, 1939) 8:42

2 - CIRCONSTANCES ET CONDITIONS DE VISIONNAGE : 11:53
Un film en salle, en pellicule : "Soy Cuba" (M. Kalatozov, 1964) - 11:53
Un film à voir indépendamment de son mode de visionnage : "Le miroir" (A. Tarkovski, 1975) - 17:08
Un film à emporter en vacances : "Twin Peaks, the return" (D. Lynch, 2017) - 22:55

3 - CINEMA, MEMOIRE & SOMMEIL : 25:12
Un film oublié à l'exception d'un détail : La fin de "La peau douce" vu enfant ((F. Truffaut, 1964) - 25:12-27'37
Un film impossible à oublier : "Salo" (P.P Pasolini, 1976)-27:37

CARTE BLANCHE - 31:54
"La souffrière" (Werner Herzog, 1977)

4 - CINEMA & TRANSMISSION : 37'34
Un film détesté mais recommandé : "Salo" (P.P Pasolini, 1976) - 37:34
Des films, ou des auteurs nourrissant une pratique de cinéma : Naomi Kawase, Bilge Ceylan, Jane Campion, Kelly Reichardt, Satyajit Ray, Lucrecia Martel - 41:28

FILM REFUGE - 48:21
"La dernière piste" (Kelly Reichardt, 2010)