Dans ce nouvel épisode, nous recevons Marie Losier, cinéaste, mais également ancienne programmatrice à l’Alliance Française de New-York, plasticienne, et désormais professeure à la HEAD de Genève. Dans cet entretien, cette « femme à la caméra », dont la bolex 16mm ne quitte (presque) jamais les mains, nous raconte comment elle en est venue à faire des films et plus particulièrement des portraits, entourée de ses amis. Car amitiés et cinéma semblent pour elle indissociables. Elle évoque aussi son attachement à la pellicule, matière première de ses films et de ses premières émotions de spectatrice. Enfin, cette ancienne programmatrice fait pour nous le grand écart entre le cinéma new-yorkais underground et les « classiques » (français et hollywoodiens) et tisse des liens improbables entre John Water et Marguerite Duras.

I. PORTRAIT - 3'32

  • Un costume au cinéma : un costume d'âne pour 2 personnes - 3'32
  • Des portraits (que Marie aimerait voir) au cinéma : The Résidents, Jacques Rozier, David Lynch... - 7'11
  • Des histoires d'amitié au cinéma - 13'28

II. CIRCONSTANCES ET CONDITIONS DE VISIONNAGE - 18'11

  • De l'importance de la pellicule - 18'11
  • La météo pour Marie Losier réalisatrice et spectatrice (+ La météo présentée par David Lynch) - 25'19

III. MEMOIRE ET SOMMEIL - 31'35

  • Un objet du quotidien rappelant un film - 31'35
  • Des chansons et BO de films : Ennio Morricone; la chanson Wild Girl par Pierre Desprat et Elina Löwensohn (Les garçons sauvages, B. Mandico, 2017)

CARTE BLANCHE - 37'51
Les petites marguerites, Věra Chytilová, 1966

IV. CINEMA ET TRANSMISSION - 40'42

  • Des films pour transmettre le New York underground : Flaming Creatures (Jack Smith, 1963), les films de Jonas Mekas, des frères Kuchar et des frères Mailles - 40'42
  • Des films détestés mais recommandés ? - 50'10
  • Programmer des films à l'Alliance Française de NY - 50'28

REFUGES - 55'55
The Unknown (Tod Browning, 1927); Les petites marguerites (Věra Chytilová, 1966); Twin Peaks S01 et S03 (David Lynch, Mark Frost); Les films d’Arne Sucksdorff