Dans ce nouvel épisode nous recevons Lila Meghraoua, journaliste culture pour Usbek & Rica et créatrice du podcast Retrofutur pour ce même média. Cinéphile à la pensée affutée lorsqu’il s’agit de parler cinéma (qu’elle interviewe David Cronenberg ou Rone), elle a évoqué pour nous plusieurs de ses obsessions liées au 7ème art.
Que ce soit à travers sa passion pour la voix de l’actrice « durasienne » Delphine Seyrig, son amour pour le jeu de Jean-Pierre Léaud, ou encore le regard qu’elle porte sur le film Répulsion de Polanski, qui semble étrangement actuel en ces temps post #metoo.
Elle raconte également sa manière de voir les films - des premiers forums d’échanges secrets à la salle de cinéma, centrale dans sa cinéphilie - et nous emmène dans quelques salles atypiques de Berlin, sa ville d’adoption.

I. PORTRAIT 3’52

  • Langue/voix : Celles de Delphine Seyrig et Jeanne Moreau, actrices “durasiennes” /Le doublage et Feodor Atkine
  • Une ville SF ou une île mystérieuse : Play Time (Jacques Tati, 1967), Les garçons sauvages, (Bertrand Mandico, 2017)- 12’24
  • Une scène de boîte de nuit : La Grande Belleza, (Paolo Sorrentino) - 19’16

II. CIRCONSTANCES & CONDITIONS DE VISIONNAGE 24’23

  • Un film découvert en-dehors des réseaux traditionnels : La maman et la putain (Jean Eustache, 1973) 24’23
  • Des réseaux de partage alternatifs : Freakyflicks et La loupe
  • Les salles de cinéma En Allemagne (Delphi Filmpalast, Astor et Il Kino à Berlin)-34’24
  • La salle du futur : le mégalo PY1 de Montréal

III. MEMOIRE & SOMMEIL - 44’13

  • Un film-rêve : La chambre interdite (Guy Maddin, 2015) - 44’13

CARTE BLANCHE - 50’42

  • Répulsion, Polanski, 1965

IV. TRANSMISSION - 59’46

  • Berlin au cinéma : Oh boy (Jan Ole Gerster, 2012)
  • Un film pour les générations futures : Tomboy (Céline Sciamma, 2011)- 1’03’27

REFUGES - 1’09’13

  • Baisers volés (Fr. Truffaut, 1968)