Dans ce nouvel épisode, nous accueillons le jeune réalisateur et ami cinéphile Paul Rigoux, auteur du bien nommé film "Rapide", pour évoquer une thématique spéciale au cinéma : celle du temps.
Des films à la lenteur magnifique à ceux qui donnent envie de courir vite, des lunettes profilées de la trilogie Matrix au studio d’enregistrement de « Memoria », notre invité nous offre une traversée du temps à travers les films qui ont marqué sa vie. Nous discutons ensemble des films de train, et de la surprenante salle de cinéma que peut constituer un voyage en train, mais aussi de l’importance de la musique dans notre perception du temps au cinéma. Car s’il est bien un moment où le temps se transforme, c’est celui du cinéma, des films et de notre visionnage de ceux- ci.

Extraits :
« Rapide », Paul Rigoux (production Le Grec, 2022)
« Les harmonies Werckmeister », Béla Tarr

Inscrivez-vous à la newsletter en cliquant sur ce lien : https://forms.gle/HgDMoaPyLd6kxCS48

Pour nous soutenir, rendez-vous sur https://www.patreon.com/cinephilesdnt

I. PORTRAIT - 4'24

  • Une histoire d'amour rapide/lente : Before Sunrise (R. Linklater, 1995) - 4'24
  • Des course-poursuites : Mad Max : Fury Road (G. Miller, 2015) / Fais-moi plaisir (E. Mouret, 2009)
  • Un objet rapide : les lunettes de Neo dans Matrix (Lana et Lilly Wachowski, 1999)

II. CIRCONSTANCES & CONDITIONS DE VISIONNAGE - 13'37
Un film qui donne envie de courir vite : Annette (Leox Carax, 2021)
La perception temporelle des films en fonction de leur mode de visionnage - 16’47
De l’importance de voir des films dans le train - 19’53

III. CARTE BLANCHE SPECIALE LENTEUR - 23'36
Une séquence magnifiquement longue : l’ouverture des Harmonies Werckmeister (Béla Tarr, 2000)
Une séquence que Paul souhaiterait ralentir : la recherche du son dans la salle de mixage de Memoria (A. Weerasethakul, 2021) - 29’48

IV. MUSIQUES - 34'26
Une BO qui arrête le temps : I’ve seen it all de Björk (Dancer in the dark, Lars von Trier, 2000) - 34’26
Une BO qui accélère le temps : la musique de Oneothrix point never pour Good Time (Les Frères Safdie, 2017) - 38’11

REFUGE - 41’08
Un film où le temps est parfait : Paterson (Jim Jarmusch, 2016)

CRÉDITS
Musique : Gabriel Rénier
Graphisme : Lucie Alvado
Création & Animation : Phane Montet & Clément Coucoureux