Cinéphiles de notre temps

Cinéphiles de notre temps

La cinéphilie c'est fini ? Portraits de cinéphiles en tous genres à l'ère numérique.

Phane Montet et Clément Coucoureux

La cinéphilie c’est fini ? Phane Montet et Clément Coucoureux proposent des portraits de cinéastes, critiques, techniciens, programmateurs, exploitants…par le biais des films qu’ils aiment (ou non). Ensemble, ils discutent aussi de ce qui les obsède au cinéma, de la meilleure façon de transmettre des films, ou de la diversité des conditions de visionnage à l’ère numérique. Pour s’interroger sur ce terme imposant qu’est la “cinéphilie”, mais surtout, pour donner envie de voir des films !

En cours de lecture

Pastille 4 -Kaïro par Victor Bournerias

Plus courtes et plus intenses, les pastilles de Cinéphiles de note temps proposent de brefs portraits de cinéphiles à travers la description d'une séquence d'un film qui les a marqué.
Dans cette pastille, Victor raconte une séquence de Kaïro de Kiyoshi Kurosawa (2000).
Passage extrait de l'épisode 7 de Cinéphiles de notre temps.

En cours de lecture

Pastille L'Etrange Festival 3 - "Laurin" avec Renaud (Cinématraque)

Plus courtes et plus intenses, les pastilles de Cinéphiles de note temps proposent de brefs portraits de cinéphiles à travers la description d'une séquence d'un film qui les a marqué.
Dans cette pastille réalisée à l'occasion du 25ème Etrange Festival, Renaud, amateur d'étrange et habitué du festival, évoque quelques coups de coeur dont le "Laurin" de Robert Sigl.

En cours de lecture

Pastille L'Etrange Festival 2 - "Croisières sidérales" par Sylvie Denis

Plus courtes et plus intenses, les pastilles de Cinéphiles de note temps proposent de brefs portraits de cinéphiles à travers la description d'une séquence d'un film qui les a marqué.
Dans cette 2ème pastille réalisée à l'occasion du 25ème Etrange Festival, l'écrivaine de SF Sylvie Denis nous parle du film "Croisières Sidérales" qu'elle a pu programmer parmi les 25 Cartes Blanches du festival.

En cours de lecture

Pastille L'Etrange Festival 1 - "Hail Satan?" par Maxime Lachaud

Plus courtes et plus intenses, les pastilles de Cinéphiles de note temps proposent de brefs portraits de cinéphiles à travers la description d'une séquence d'un film qui les a marqué.
Dans cette pastille réalisée à l'occasion du 25ème Etrange Festival, Maxime Lachaud - entre autre programmateur du festival Fifigrot - évoque son attachement à "L'Etrange" et le documentaire "Hail Satan?".

En cours de lecture

Cinéphiles de notre temps 6 - La dernière Piste avec Aline

Pour cet épisode, nous recevons Aline Ahond, cinéaste aux techniques multiples, ayant aussi bien utilisé la peinture animée sur pellicule ("Carnavallée") que la caméra numérique ("Flèches"), mais également créatrice d'images fixes et de livres pour enfants.
Dans cet entretien, cette cinéphile nous parle de la salle de cinéma, et en quoi cela reste, pour elle, un lieu de rendez-vous particulier avec quelques auteurs comptant autant pour ses goûts que dans son travail (de Jane Campion à Kelly Reichardt).
Mais elle ne délaisse pas pour autant les autres écrans, notamment le streaming avec la plateforme VOD Mubi, tout en restant fidèle au 35mm, auquel elle est très attachée.
Enfin - et surtout, Aline évoque son amour pour des Auteurs tels que Kelly Reichardt ou Werner Herzog, qu'elle estime être le "dernier romantique allemand".

1 - PORTRAIT : 3:57
Le souffle, la respiration : Delphine Seyrig dans "Le lys dans la vallée" (M. Cravenne, 1970) - 3:57
Un costume : Le masque de Jean Marais dans "La belle et la bête" (J. Cocteau, 1946)- 5:32
Une archive de cinéma : un masque de "La règle du jeu" (J. Renoir, 1939) 8:42

2 - CIRCONSTANCES ET CONDITIONS DE VISIONNAGE : 11:53
Un film en salle, en pellicule : "Soy Cuba" (M. Kalatozov, 1964) - 11:53
Un film à voir indépendamment de son mode de visionnage : "Le miroir" (A. Tarkovski, 1975) - 17:08
Un film à emporter en vacances : "Twin Peaks, the return" (D. Lynch, 2017) - 22:55

3 - CINEMA, MEMOIRE & SOMMEIL : 25:12
Un film oublié à l'exception d'un détail : La fin de "La peau douce" vu enfant ((F. Truffaut, 1964) - 25:12-27'37
Un film impossible à oublier : "Salo" (P.P Pasolini, 1976)-27:37

CARTE BLANCHE - 31:54
"La souffrière" (Werner Herzog, 1977)

4 - CINEMA & TRANSMISSION : 37'34
Un film détesté mais recommandé : "Salo" (P.P Pasolini, 1976) - 37:34
Des films, ou des auteurs nourrissant une pratique de cinéma : Naomi Kawase, Bilge Ceylan, Jane Campion, Kelly Reichardt, Satyajit Ray, Lucrecia Martel - 41:28

FILM REFUGE - 48:21
"La dernière piste" (Kelly Reichardt, 2010)